IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La prochaine carte Raspberry Pi sera-t-elle dotée d'un système d'apprentissage automatique intégré ?
Eben Upton, cofondateur de la fondation Raspberry Pi, dévoile les prochaines cartes "Pi Silicon"

Le , par Bill Fassinou

20PARTAGES

13  0 
La fondation Raspberry Pi a lancé sa première carte à microcontrôleur Pi Pico en janvier dernier qui coûte seulement 4 dollars. Basé sur le SoC RP2040 de la fondation, le Pi Pico se serait déjà vendu à 250 000 exemplaires, et 750 000 seraient en commande. À l'occasion de la récente conférence tinyML Talk, le cofondateur de la fondation Raspberry Pi, Eben Upton, a donné un aperçu de l'avenir de la plateforme. Avec le Pi Pico, la fondation a montré son intérêt pour l'intelligence artificielle et les prochaines itérations devraient apporter des améliorations significatives pour l'apprentissage automatique.

Les diapositives présentées par Eben Upton lors de l'événement montrent que le Pi Pico pourrait servir de brique de base pour concevoir des cartes spécialisées pour l'apprentissage automatique (ML – Machine learning). En effet, le Pi Pico est une petite carte bon marché qui embarque le système sur une puce (SoC) RP2040 conçu par la fondation elle-même. Ce SoC intègre une puce double cœur Arm Cortex-M0+ fonctionnant jusqu’à 133 MHz, avec 264Ko de mémoire vive statique (SRAM) et 2 Mo de stockage intégré de type flash. De taille réduite (21 x 51 mm), la carte comprend aussi un port USB avec 26 broches d’entrées-sorties.



Le connecteur d’entrées-sorties présent sur les ordinateurs monocartes est absent de la carte à microcontrôleur, ce qui peut constituer un inconvénient. À la place, la fondation propose des tampons perforés aux bords crénelés, ce, comme pour souligner où ce microcontrôleur pourrait être le plus utilisé. La plateforme est d’ailleurs vendue en bobines de 600 unités pour s’intégrer dans des chaînes de montage automatisées. La nouvelle carte à microcontrôleur est programmable en langage C. Un kit de développement qui s’intègre à Visual Studio est prévu à cet effet.



Le Cortex M0+ ne dispose pas d’unité de traitement de nombres en virgule flottante. Cet aspect est géré au travers du SDK de programmation en langage C. Un portage de MicroPython sur la carte est également disponible pour sa prise en main logicielle en langage Python. Lors de la conférence tinyML Talk, les conférenciers ont fait remarquer qu'il y a un besoin pour plus de cartes alimentées par le système sur une puce RP2040. Ainsi, des entreprises telles que Adafruit, Pimoroni, et Sparkfun sortent leur propre matériel, dont beaucoup ont des fonctionnalités que l'on ne trouve pas sur le Pi Pico.

Upton a déclaré lors de l'événement que l'équipe interne de Raspberry Pi chargée des circuits intégrés spécifiques aux applications (ASIC) travaille sur la prochaine itération. La présentation d'Upton laisse penser que l'équipe semble se concentrer sur des accélérateurs légers pour les applications d'apprentissage automatique à très faible puissance. Pendant son exposé d'Upton, il a présenté une diapositive titrée "Future Directions". La diapositive montre trois cartes "Pi Silicon" de la génération actuelle, dont deux proviennent de partenaires de la carte, le MicroMod RP2040 de SparkFun et le Nano RP2040 Connect d'Arduino.



La troisième provient d'ArduCam, un fabricant de caméras basées sur la plateforme Raspberry Pi. ArduCam travaille actuellement sur l'ArduCam Pico4ML qui intègre les fonctions d'apprentissage automatique, la caméra, le microphone et l'écran dans un boîtier Pico. Le dernier point laisse entrevoir ce que pourrait être le futur silicium. Il pourrait se présenter sous la forme d'accélérateurs légers, peut-être 4 à 8 multiplications-accumulations (MAC) par cycle d'horloge. Dans son discours, Upton a déclaré qu'il est « très probable qu'il y aura un autre segment de silicium provenant de Raspberry Pi ».

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

La fondation Raspberry Pi fait son entrée dans l'univers des microcontrôleurs avec sa nouvelle carte à 4 $ dénommée Pi Pico qui s'appuie sur le système sur puce RP2040 de sa propre conception

La NASA piratée à cause d'un Raspberry Pi non autorisé connecté à son réseau, selon un rapport

Le TOP 10 des cartes d'extension (HAT) pour Raspberry Pi. Votez pour vos cartes Pi HAT préférées

Vous pouvez maintenant exécuter Windows 10 sur le Raspberry Pi 3 grâce au programme d'installation WoA pour Microsoft

Raspberry Pi Foundation met en vente son nouveau module, Compute Module 3+, à partir de 25 $

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/03/2021 à 17:18
A quand une mémoire flash et un ou plusieurs ports SATA ?
4  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2021 à 12:00
Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message
Je crois même que le Helios a été un des premiers à fournir une telle solution .
Je pense aussi car j'ai passé des heures et des jours à chercher une solution NAS faible consommation. Voyant qu'il n'y avait pas d'autre alternative, je me suis arrêté dessus.
Il y aurait bien eu les NAS Qnap ou Synology mais j'ai eu un Synology et il avait la puissance juste suffisante pour assurer un rôle de NAS.

Cependant, je me fais une autre machine Asrock 4x4 Box-V1000Mcar j'ai trop de conteneurs dockers sur mon Helios4 et la RAM de 2Go est insuffisante pour ce que je fais (c'est surtout les conteneurs JAVA qui me plombe). Ca m'évitera aussi les soucis de conteneurs non disponible sous ARMhf dans les dépôts.
1  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 15:52
Pour cela, il y a les autres nano-ordinateurs. Dans le RockPi 4, on voit un module eMMC pour le stockage et un chapeau pour les ports SATA
0  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 17:03
Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message
Pour cela, il y a les autres nano-ordinateurs. Dans le RockPi 4, on voit un module eMMC pour le stockage et un chapeau pour les ports SATA
Vu que je ne trouvais pas, j’avais pris un Helios4 chez https://kobol.io/
0  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 17:08
Je crois même que le Helios a été un des premiers à fournir une telle solution .
0  0