Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Fondation Raspberry Pi lance le Raspberry Pi 400 : un ordinateur de bureau sous forme de clavier compact qui intègre un Raspberry Pi 4
La machine seule est accessible à 70 dollars

Le , par Patrick Ruiz

131PARTAGES

13  0 
La Fondation Raspberry Pi annonce le lancement du Raspberry Pi 400 – un ordinateur de bureau sous forme de clavier compact qui intègre un Raspberry Pi 4. Il suffit de le connecter à un téléviseur ou un moniteur grâce à l'un de ses deux ports micro HDMI, d'insérer une carte microSD, de brancher un cordon d'alimentation et une souris et l’on obtient un ordinateur de base pour les tâches quotidiennes, la programmation ou la lecture de médias. La machine seule coûte 70 dollars. Un pack comprenant une souris, une alimentation électrique, une carte microSD, un câble HDMI et un guide du débutant est disponible pour 100 $.

Sur l’axe des caractéristiques le Raspberry Pi 400 est très similaire au Raspberry Pi 4 : processeur quadricœur ARM Cortex-A72 à 1,8 GHz plus rapide que celui du Raspberry Pi 4 à 1,5 GHz, 4 Go de mémoire vive, Gigabit Ethernet, Bluetooth 5.0 et Wi-Fi 802.11ac. Il est doté d'une paire de ports micro HDMI 4K / 60Hz, deux ports USB 3.0 et un seul port USB 2.0. L'alimentation est assurée par un port USB-C. Il possède un emplacement pour carte microSD. Enfin, le connecteur d’entrées/sorties à usage général (GPIO) est plus accessible que sur un Raspberry Pi 4 doté d’un boîtier.


Alors que la cuisine interne est similaire aux précédents Raspberry Pi, l'apparence extérieure du Pi 400 est tout autre. Le facteur de forme du Raspberry Pi 400 fait penser aux premiers ordinateurs comme ceux de la série BBC Micro ou le ZX Spectrum. Selon la région d'achat, l'ordinateur est intégré à un clavier de 78 ou 79 touches à la conception similaire à celle de la plupart des claviers compacts d'ordinateurs portables. Au moment du lancement, il y a six claviers différents - Royaume-Uni, États-Unis, Allemagne, France, Italie et Espagne. L'entreprise fait savoir que d'autres variantes seront bientôt disponibles pour les marchés norvégien, suédois, danois, portugais et japonais. Grosso modo, le design serait inspiré de la façon dont le fabricant de PC Acorn Computers a utilisé son clavier autonome comme base pour l'ordinateur Acorn Atom.


Il y a quelques années, il pouvait sembler irréaliste de rêver d'un bureau rempli d'ordinateurs équipés de systèmes à base de processeurs ARM étant donné que ceux-ci étaient considérés comme trop peu puissants pour autre chose que les téléphones et les tablettes. Néanmoins la donne évolue référence faite à des développements du côté d’entreprises comme Huawei et Apple.

Huawei a procédé à sa présentation l’an dernier lors du salon CES 2019 et c’est sur lui que le constructeur chinois a jeté son dévolu pour cadencer les opérations de son nouvel ordinateur. C’est son processeur pour serveurs – le Kunpeng 920 disponible uniquement sur les serveurs et autres équipements Huawei. Celui-ci utilise le jeu d’instructions ARMv8, mais est complètement développé par Huawei, sans inspiration d’autres conceptions de processeurs (comme les A76 ou Ares d’ARM).

Outre son origine chinoise, le Kunpeng 920 étonne par ses spécifications et ses chiffres de performance : soixante-quatre cœurs, vingt milliards de transistors, un score SPECint 2006 de 930 sur tous les cœurs. Sur un seul cœur, à 2,6 GHz, sur le même test, il peut monter à dix points par gigahertz (par exemple, le EPYC 7601 d’AMD monte à quatorze points). En nombres à virgule flottante (SPECfp), il obtient un score de huit cents points sur soixante-quatre cœurs (deux EPYC 7601, mille neuf cent quatre-vingts sur deux fois trente-deux cœurs). Ces chiffres sont assez élevés pour la concurrence ARM.

Le nouvel ordinateur de Huawei est équipé de 16 Go de mémoire vive DDR4-2666 et d’une carte graphique Yeston RX550. La carte-mère supporte 6 ports SATA III et deux emplacements M.2 ; elle est compatible USB 2.0 et 3.0. En sus, des connecteurs Ethernet et HDMI sont accessibles. Enfin, l’ordinateur est équipé de 256 Go de stockage SSD et tire l’énergie nécessaire à son fonctionnement d’une alimentation de 200 watts.

Huawei a décidé d’arrimer cette plateforme à une initiative de système d’exploitation national (chinois) dénommée UOS Linux – Unified Operating System Linux. Du point de vue de la dénomination, c’est une nouveauté, mais sous le capot, l’effort s’appuie sur une distribution connue du public : Deepin Linux qui existe depuis 2004. En fait, la première version stable de UOS Linux disponible depuis le mois de janvier correspond à la vingtième mouture de Deepin Linux (Deepin Linux v20). C’est le résultat du rachat de Wuhan Deepin Technology (l’entreprise derrière Deepin Linux) par Union Tech – un joint-venture qui met ensemble des entreprises qui appartiennent à l’état chinois avec Wuhan Deepin Technology.


À partir de 2021, Apple envisage de vendre des ordinateurs Mac pilotés par ses propres puces – des CPU ARM personnalisés dont l’un est gravé en 5 nm. L’entreprise opère ainsi une validation du statut d’ARM en tant que véritable architecture de PC. Sur le long terme, ce changement ce changement devrait inciter davantage de développeurs à créer ou à optimiser leurs logiciels pour qu'ils fonctionnent mieux avec ARM. Ainsi, l’écosystème système du logiciel et du matériel libre auquel la plateforme Raspberry Pi appartient devrait en principe bénéficier de tout ce qui se passera sous MacOS.

Dans cet écosystème des ordinateurs à base de processeurs ARM en gestation, le Raspberry Pi 400 a le mérite de mettre Linux en avant sur le desktop, ce, sur une plateforme matérielle (ARM) dont on attend de voir ce que sera son impact dans une industrie où les processeurs Intel et AMD continuent de régner. Ce qu’il faut néanmoins souligner est que les smartphones actuels n’ont rien à envier à cet ordinateur pour la gestion de tâches comme la navigation, la réponse aux courriels et les tâches de productivité. Le Raspberry Pi 400 dispose néanmoins d’arguments importants : ce fameux clavier et son coût.

Sources : Blog Raspberry, Huawei

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouvel ordinateur à base de Raspberry Pi ? Quelles sont les possibilités d'utilisation que vous entrevoyez ?
Quelle part de marché le voyez-vous acquérir dans cet écosystème d’ordinateurs à base de processeurs ARM en gestation ?
Linux peut-il reconquérir le desktop grâce à l’architecture matérielle ARM ?

Voir aussi :

La NASA piratée à cause d'un Raspberry Pi non autorisé connecté à son réseau, selon un rapport
Le TOP 10 des cartes d'extension (HAT) pour Raspberry Pi, votez pour vos cartes Pi HAT préférées
Vous pouvez maintenant exécuter Windows*10 sur le Raspberry Pi 3, grâce au programme d'installation WoA pour Microsoft
Raspberry Pi Foundation met en vente son nouveau module, Compute Module 3+, à partir de 25 $

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de i5evangelist
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 18:55
On faisait ça très bien dans les années 80
14  0 
Avatar de bombseb
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/11/2020 à 15:51
Citation Envoyé par i5evangelist Voir le message
On faisait ça très bien dans les années 80

[Mode Troll on]

C'est pas plutôt cette image que tu voulais poster ?
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/11/2020 à 8:45
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Ce modèle s'adresse-t-il
Cet ordinateur pourrait répondre aux besoins de plein de consommateurs, ceux qui ont juste besoin d'un navigateur et de quelque logiciels basique.
Par exemples les personnes âgées, elles consultent leur emails, elles vont sur Facebook, elles écoutent de la musique, elles font des recherches (recette de cuisine, etc).
Le problème c'est qu'il faut qu'une personne qui connaisse un peu l'informatique leur installe ça. Parce que ce ne sera pas un produit ultra grand public qu'on trouvera dans les magasins.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Sur l’axe des caractéristiques le Raspberry Pi 400 est très similaire au Raspberry Pi 4 : processeur quadricœur ARM Cortex-A72 à 1,8 GHz plus rapide que celui du Raspberry Pi 4 à 1,5 GHz, 4 Go de mémoire vive, Gigabit Ethernet, Bluetooth 5.0 et Wi-Fi 802.11ac. Il est doté d'une paire de ports micro HDMI 4K / 60Hz, deux ports USB 3.0 et un seul port USB 2.0. L'alimentation est assurée par un port USB-C. Il possède un emplacement pour carte microSD. Enfin, le connecteur d’entrées/sorties à usage général (GPIO) est plus accessible que sur un Raspberry Pi 4 doté d’un boîtier.
Avec ça vous pouvez émuler la Dreamcast, la Naomi, l'Atomiswave
Il y a des jeux Mame qui tournent au ralentit sous Raspberry Pi 3B+ qui tournent très bien sous le Raspberry Pi 4, comme TGM2 par exemple.

Cet ordinateur pourrait être intéressant pour des enfants également, comme c'est linux ils ne peuvent pas installer n'importe quoi et flinguer le PC. il y a moins de malwares sous Linux que sous Windows.
3  0 
Avatar de Kikuts
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 18:29
Woaw woaw woaw. Je suis fan !
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 23:24
Je me répète peut-être, mais ...est-ce que proposer une solution explicitement orienté desktop basé sur une carte SD est-elle raisonable ?
Ce modèle s'adresse-t-il aux utilisateurs avancés ayant pleinement conscience des défauts de longévité dans un tel contexte, que présente une carte SD en comparaison à un GDD/SSD 2,5" ou M.2 ?...ou bien au néophyte souhaitant s'essayer au PC rudimentaire sous logiciels libres ?
2  0 
Avatar de calvaire
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/11/2020 à 8:50
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Je me répète peut-être, mais ...est-ce que proposer une solution explicitement orienté desktop basé sur une carte SD est-elle raisonable ?
Ce modèle s'adresse-t-il aux utilisateurs avancés ayant pleinement conscience des défauts de longévité dans un tel contexte, que présente une carte SD en comparaison à un GDD/SSD 2,5" ou M.2 ?...ou bien au néophyte souhaitant s'essayer au PC rudimentaire sous logiciels libres ?
la carte sd n'est pas obligatoire (assez récemment je te l'accorde ou le boot en usb a été ajouté) on peut utiliser un ssd usb ou un adaptateur usb/sata.

Mais c'est vrai que le raspberry souffre d'un problème de port, on a l'usb3 et le rj45 1gbit/s mais il manque pour moi encore un sata pour que ce soit réellement un vrai pc.
niveau puissance mnt on est assez bon pour faire de la bureautique et du net (encore quelques soucis avec les videos mais c'est plus un manque d'optimisation des drivers je pense)
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/11/2020 à 20:22
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Citation Envoyé par Steinvikel
Ce modèle s'adresse-t-il...
Cet ordinateur pourrait répondre aux besoins de plein de consommateurs, ceux qui ont juste besoin d'un navigateur et de quelque logiciels basique.
Par exemples les personnes âgées, elles consultent leur emails, elles vont sur Facebook, elles écoutent de la musique, elles font des recherches (recette de cuisine, etc).
Le problème c'est qu'il faut qu'une personne qui connaisse un peu l'informatique leur installe ça. Parce que ce ne sera pas un produit ultra grand public qu'on trouvera dans les magasins.
C'est justement le cas de figure le plus a risque --> ils vont utiliser le pi tts les jours, sans considération technique... même en usage très limité (uniquement navigation web et lecture vidéo), je donne moins de 5ans à la carte SD. Quels préjudices estimeront-ils avoir subit quand du jour au lendemain, la carte SD sera briqué ?
1 --> c'est pas grave, je m'appuyais pas sur l'historique, j'ai aucun mot de passe numérisé, je n'ai aucun favoris... et j'ai quelqu'un qui me le réinstalle volontier en un claquement de doigt
2 --> merde, j'ai tout perdu, j'avais aucune copie, j'avais ma compta dessus ! grrrr... et puis comment je fait pour le réinstaller ? je vais devoir trouver sur mon téléphone =,=' ...ou demander à mes petits enfants

NB: Plus la carte SD est de grande capacité, moins elle est sensible à ce phénomène, car en 10-15ans, la capacité à drastiquement augmenté en comparaison de celle des écritures systèmes.
NB: comme les disques dur et SSD, elle a un nombre d'allumage/extinction maximum également

Cet ordinateur pourrait être intéressant pour des enfants également, comme c'est linux ils ne peuvent pas installer n'importe quoi et flinguer le PC. il y a moins de malwares sous Linux que sous Windows.
+1

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
la carte SD n'est pas obligatoire (assez récemment je te l'accorde ou le boot en usb a été ajouté) on peut utiliser un SSD USB ou un adaptateur USB/SATA.
Mais c'est vrai que le raspberry souffre d'un problème de port, on a l'ISB3 et le RJ45 1 Gb/s mais il manque pour moi encore un SATA pour que ce soit réellement un vrai PC.
On peut tout faire avec le Pi, ce que je pointe du doigt, c'est la configuration par défaut pour les néophytes (out of the box) ...si c'est bien le publique visé.
Pour moi (ce que j'en fait), il ne souffre d'aucune limite de port --> si ma mémoire est bonne : l'abstraction USB 2-3 permets de brancher 120 périfériques sur un maximum de 5 hub successif.
Pour le futur, il serait plus judicieux de présenter que 3 ports USB-C (1 pour l'alim, 1 pour l'écran, 1 pour le hub) ...il serait possible de supprimer le jack et l'ethenet, que l'on retrouve facilement sur des hub /adaptateur pour un total de 15-20€.
Principal avantage : on utilise rarement 2 port à plein débit, sa permettrait donc un gain en performance.
Principal défaut : le petit boitier Pi n'est plus juste un cube à insérer dans le mobilier... il s'acompagne d'un 2e boitier qui fait office de station d'accueil, ou qui ressemble à une pieuvre si l'on multiplie les adaptateurs dédiés
2  0 
Avatar de Edrixal
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/11/2020 à 14:42
La même chose avec un vrai clavier mécanique bien large ce serait top ^^ Parce que j'ai de grande main et de gros doigt alors les p'tit claviers... ^^"
2  0 
Avatar de jmricher49
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/11/2020 à 1:21
Le nouveau Raspberry Pi 400 est une bonne initiative à un détail près, on ne peut intégrer de SSD ou de
disque HDD 2.5 dans le boitier.
Si cela avait été le cas on aurait eu une solution tout à fait intéressante !
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/11/2020 à 23:43
...ou juste changer les touches ! x)
2  0