FAQ Raspberry PiConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 10, nombre de questions : 86, dernière mise à jour : 28 avril 2019  Ajouter une question

 

Cette FAQ a été réalisée essentiellement à partir de la traduction de la FAQ officielle Raspberry Pi.

Nous tenons à souligner que cette FAQ ne garantit en aucun cas que les informations qu'elle propose sont correctes. Les auteurs et traducteurs font leur maximum, mais l'erreur est humaine. Cette FAQ ne prétend pas non plus être complète. Si vous trouvez une erreur, ou que vous souhaitez nous aider en devenant rédacteur, lisez ceci.

Nous tenons à remercier f-leb et deusyss pour leurs traductions, mais aussi Gorgonite pour sa relecture, zoom61, LittleWhite et Bktero pour leurs contributions dans la FAQ. Enfin, merci encore à zoom61 pour la création du logo.

Sur ce, nous vous souhaitons une bonne lecture.

N’hésitez pas nous faire part de vos remarques sur le contenu de cette FAQ ou à nous faire vos propositions de contribution !

L'équipe Raspberry Pi


SommaireCarte SD et espace de stockage (9)
précédent sommaire suivant
 

[Traduction FAQ officielle]

Quel que soit le type d’installation que vous choisissez, une carte SD de 8 Go minimum constitue le minimum recommandé.
Cela vous permettra d’installer, sans aucun souci, des logiciels et paquets supplémentaires.

Mis à jour le 17 août 2015 deusyss

[Traduction FAQ officielle]

Des essais ont été effectués avec des cartes SD de 32 Go, et la plupart des cartes SD semblent fonctionner.
Si jamais vous avez besoin de plus d’espace, vous avez la possibilité de connecter un périphérique USB de stockage externe afin de disposer de plus d’espace.

Mis à jour le 17 août 2015 deusyss

[Traduction FAQ officielle]

Il suffit en général de reformater la carte SD.

NDLR: cela sous-entend bien sûr que le dysfonctionnement est d'origine purement software.

Mis à jour le 17 août 2015 deusyss

Ce qu'il y a de bien avec un Raspberry Pi, c'est que l'on peut passer d'un système à l'autre en changeant simplement de carte SD et en redémarrant la machine. On peut ainsi avoir une carte avec une distribution classique (Raspbian), une autre avec un Média Center (OpenELEC ou Raspbmc) ou encore une autre avec un desktop light (ArchLinux). L'idéal étant d'avoir à disposition autant de cartes SD que de systèmes (vu le prix des cartes, ce n'est pas un gros investissement).

Cependant, il est parfois utile, pour des tests ou pour économiser le nombre de ces cartes de sauvegarder puis de restaurer l'image disque sur une machine GNU/Linux classique.

Mis à jour le 18 novembre 2013 Bktero

On commence par insérer la carte SD dans le lecteur du PC GNU/Linux sur lequel on veut faire la sauvegarde.

Pour identifier le périphérique correspondant à la carte SD à sauvegarder sur son système, il suffit de saisir la commande suivante et de regarder le device qui correspond à sa carte SD :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
$ sudo fdisk -l 
[sudo] password for nicolargo: 
  
Disk /dev/sda: 320.1 GB, 320072933376 bytes 
255 têtes, 63 secteurs/piste, 38913 cylindres, total 625142448 secteurs 
Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets 
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets 
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets 
Identifiant de disque : 0x000e3a56 
  
Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système 
/dev/sda1   *        2048   617170943   308584448   83  Linux 
/dev/sda2       617172990   625141759     3984385    5  Étendue 
/dev/sda5       617172992   625141759     3984384   82  partition d'échange Linux / Solaris 
  
Disk /dev/sdb: 16.0 GB, 16012804096 bytes 
64 têtes, 32 secteurs/piste, 15271 cylindres, total 31275008 secteurs 
Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets 
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets 
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets 
Identifiant de disque : 0x00014d34 
  
Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système 
/dev/sdb1            8192      122879       57344    c  W95 FAT32 (LBA) 
/dev/sdb2          122880    31275007    15576064   83  Linux
J'ai donc deux disques détectés sur ma machine :

/dev/sda (disque de 320 Go) qui est mon disque dur système sur mon PC portable. Ce n'est pas ce disque que l'on veut sauvegarder.
/dev/sdb (disque de 16 Go) qui est ma carte SD que je souhaite sauvegarder.

On lance la sauvegarde avec la commande suivante :
Code : Sélectionner tout
sudo dd if=/dev/sdb | gzip -9 > ./raspberry-20130420-sdb.img.gz

Mis à jour le 18 novembre 2013 Bktero

Après avoir inséré la clé USB sur laquelle on souhaite faire la restauration (attention la clé va être effacée), on commence par identifier l'identifiant du périphérique comme dans le paragraphe précédent (/dev/sdb dans mon cas).

Ensuite, il suffit de saisir la ligne de commande :

Code : Sélectionner tout
gunzip ./raspberry-20130420-sdb.img.gz | sudo dd of=/dev/sdb

Mis à jour le 18 novembre 2013 Bktero

Sauvegarder les carte SD partition par partition peut être utile si vous ne voulez que sauvegarder le système et pas une éventuelle partition de données.

Mis à jour le 18 novembre 2013 Bktero

Comme on peut le voir sur les deux dernières lignes de la commande fdisk du premier paragraphe, la carte SD (point de montage /dev/sdb dans mon cas) comporte deux partitions (mais il peut y en avoir plus selon la configuration de votre Raspberry Pi).

Il faut sauvegarder toutes les partitions :

Code : Sélectionner tout
1
2
sudo dd if=/dev/sdb1 | gzip -9 > ./raspberry-20130420-sdb1.img.gz 
sudo dd if=/dev/sdb2 | gzip -9 > ./raspberry-20130420-sdb2.img.gz
Ces commandes peuvent prendre plus ou moins de temps selon la taille de votre carte SD. J'ai ainsi mis plus d'une dizaine de minute pour faire la sauvegarde de ma carte SD de 16 Go. On voit ici l'avantage de choisir la taille de ses cartes SD en fonction de ses besoins...

Mis à jour le 18 novembre 2013 Bktero

La procédure consiste à créer les partitions avec la commande fdisk puis ensuite à y écrire les images avec dd.

On part sur le principe que la carte est vierge et sans partition (sinon utiliser la commande d pour chacune des partitions, puis w pour valider) :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
$ sudo fdisk /dev/sdb Commande (m pour l'aide): p Disk /dev/sdb: 16.0 GB, 16012804096 bytes 64 têtes, 32 secteurs/piste, 15271 cylindres, total 31275008 secteurs Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets Identifiant de disque : 0x00014d34 Périphérique Amorce Début Fin Blocs Id Système 
	 
$ sudo fdisk /dev/sdb 
  
Commande (m pour l'aide): p 
  
Disk /dev/sdb: 16.0 GB, 16012804096 bytes 
64 têtes, 32 secteurs/piste, 15271 cylindres, total 31275008 secteurs 
Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets 
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets 
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets 
Identifiant de disque : 0x00014d34 
  
Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système
On commence par créer la première partition (sdb1) :
Code : Sélectionner tout
Commande (m pour l'aide): n Partition type: p primary (0 primary, 0 extended, 4 free) e extended Select (default p): p Numéro de partition (1-4, par défaut 1): Utilisation de la valeur par défaut 1 Premier secteur (2048-31275007, par défaut 2048): 8192 Dernier secteur, +secteurs or +taille{K,M,G} (8192-31275007, par défaut 31275007): 122879 Commande (m pour l'aide): t Partition sélectionnée 1 Code Hexa (taper L pour lister les codes): c Type système de partition modifié de 1 à c (W95 FAT32 (LBA))
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Commande (m pour l'aide): n 
Partition type: 
   p   primary (0 primary, 0 extended, 4 free) 
   e   extended 
Select (default p): p 
Numéro de partition (1-4, par défaut 1): 
Utilisation de la valeur par défaut 1 
Premier secteur (2048-31275007, par défaut 2048): 8192 
Dernier secteur, +secteurs or +taille{K,M,G} (8192-31275007, par défaut 31275007): 122879 
  
Commande (m pour l'aide): t 
Partition sélectionnée 1 
Code Hexa (taper L pour lister les codes): c 
Type système de partition modifié de 1 à c (W95 FAT32 (LBA))
puis la seconde (sdb2) :
Code : Sélectionner tout
Commande (m pour l'aide): n Partition type: p primary (1 primary, 0 extended, 3 free) e extended Select (default p): p Numéro de partition (1-4, par défaut 2): Utilisation de la valeur par défaut 2 Premier secteur (2048-31275007, par défaut 2048): 122880 Dernier secteur, +secteurs or +taille{K,M,G} (122880-31275007, par défaut 31275007): Commande (m pour l'aide): p Disk /dev/sdb: 16.0 GB, 16012804096 bytes 64 têtes, 32 secteurs/piste, 15271 cylindres, total 31275008 secteurs Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets Identifiant de disque : 0x00014d34 Périphérique Amorce Début Fin Blocs Id Système /dev/sdb1 * 8192 122879 57344 c W95 FAT32 (LBA) /dev/sdb2 122880 31275007 15576064 83 Linux
Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
	 
Commande (m pour l'aide): n 
Partition type: 
   p   primary (1 primary, 0 extended, 3 free) 
   e   extended 
Select (default p): p 
Numéro de partition (1-4, par défaut 2): 
Utilisation de la valeur par défaut 2 
Premier secteur (2048-31275007, par défaut 2048): 122880 
Dernier secteur, +secteurs or +taille{K,M,G} (122880-31275007, par défaut 31275007): 
  
Commande (m pour l'aide) : p 
  
Disk /dev/sdb: 16.0 GB, 16012804096 bytes 
64 têtes, 32 secteurs/piste, 15271 cylindres, total 31275008 secteurs 
Unités = secteurs de 1 * 512 = 512 octets 
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets 
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets 
Identifiant de disque : 0x00014d34 
  
Périphérique Amorce  Début        Fin      Blocs     Id  Système 
/dev/sdb1   *        8192      122879       57344    c  W95 FAT32 (LBA) 
/dev/sdb2          122880    31275007     15576064  83  Linux
On valide les partitions :
Code : Sélectionner tout
1
2
Commande (m pour l'aide): w 
Synchronisation des disques.
Ensuite on restaure les images :
Code : Sélectionner tout
gunzip ./raspberry-20130420-sdb1.img.gz | sudo dd of=/dev/sdb1 gunzip ./raspberry-20130420-sdb2.img.gz | sudo dd of=/dev/sdb2

Mis à jour le 18 novembre 2013 Bktero

Proposer une nouvelle réponse sur la FAQ

Ce n'est pas l'endroit pour poser des questions, allez plutôt sur le forum de la rubrique pour ça


Réponse à la question

Liens sous la question
précédent sommaire suivant
 

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2019 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.